Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Injection de biométhane : retour d’expérience des stations d’épuration urbaines (STEU)

Le Synteau, avec la contribution de la Banque des Territoires et d’acteurs majeurs de la filière (GRDF, AMORCE, FNCCR, FP2E, ATEE Club Biogaz), publie une étude sur les retours d’expérience, les avancées significatives et le dynamisme notable des stations d’épuration urbaine (STEU) dans la production de biométhane à partir de la méthanisation des boues en France depuis 10 ans. Sa mise en œuvre a été confiée au bureau d’études SETEC.

Avec désormais un parc significatif au 1er janvier 2024 de près de 50 stations d’épuration qui produisent du biométhane à partir de la méthanisation de leurs boues, ce retour d’expérience des conditions de fonctionnement opérationnel de ces installations met en exergue les atouts comme les faiblesses de ces unités en termes de performance technique, environnementale et économique.

Ces travaux ont été réalisés à des fins de partage de bonnes pratiques et de promotion du savoirfaire mobilisé pour accroître la valeur ajoutée des boues d’épuration et étendre le potentiel de développement de projets de production de gaz vert et ressources matières qui leur sont associés. Ce rapport est destiné à tous les acteurs concernés par la filière biométhane mais, s’adresse particulièrement aux acteurs de l’Eau et de son traitement : services d’assainissement public, opérateurs privés, syndicats d’assainissement, bureaux d’études spécialisés, constructeurs d’unité de digestion et d’épuration, institutionnels (ADEME, DREAL, DGEC, Agences de l’Eau, CRE…), fédérations professionnelles de l’eau et associations.

 

Consultez le guide

Cet article vous est proposé par le Synteau

Le Synteau, le syndicat national des entreprises du traitement de l’eau, rassemble 25 adhérents spécialisés dans la conception et la construction d’installations de traitement de l’eau et de gestion des boues issues des effluents urbains et industriels. Il est l’interlocuteur des services de l’État et œuvre pour favoriser les évolutions techniques pour des installations plus performantes et s’inscrivant dans l’économie circulaire.

Auteur(s) du contenu

Vous pourriez aussi aimer

Vous n'avez pas trouvé le contenu que vous cherchez ?
Faites-nous en part

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous avez besoin d'un contenu sur un sujet particulier ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.