Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Distribution de l’eau potable

La compétence clé en quelques mots

Le code général des collectivités territoriales (CGCT) pose le cadre de l’action des communes dans les domaines de l’eau et de l’assainissement.

L’article L. 2224-7-1 du CGCT définit la compétence obligatoire des communes en matière de distribution d’eau : “Les communes sont compétentes en matière de distribution d’eau potable”.

Les communes sont tenues de fixer un schéma de distribution d’eau potable déterminant les zones desservies par le réseau de distribution comprenant un descriptif détaillé des ouvrages de transport et de distribution de l’eau potable. Les maires sont tenus de remettre, chaque année, un rapport sur le prix et la qualité du service public (RPQS) permettant de rendre compte aux usagers du prix et de la qualité du service rendu pour l’année écoulée.

Les modalités

Régie

Les communes peuvent gérer les services publics de l’eau et de l’assainissement avec leurs propres personnels. Elles peuvent également faire le choix de créer ou d’intégrer un établissement public de coopération intercommunal (EPCI) réunissant d’autres collectivités territoriales afin de mutualiser les coûts de gestion. 75% des communes sont regroupées au sein de structures intercommunales pour le service eau potable contre 44% pour le service de l’assainissement.

Dans les deux cas, la collectivité peut gérer directement le service, au moyen d’une régie. La régie est dite directe lorsque la commune ou le groupement intercommunal assument directement, avec leurs personnels, la gestion des services de l’eau et de l’assainissement. Cependant, seules les communes fonctionnant avec des régies directes depuis 1926 et les communes de moins de 500 habitants peuvent encore utiliser ce mode de gestion.

DSP

31% seulement des services d’eau potable sont gérés par délégation. Pourtant, ils approvisionnent plus de 60% de la population. Ceci s’explique par la taille moyenne des services en gestion déléguée, trois ou quatre fois plus importante que la taille moyenne des services gérés en régie.

La gestion déléguée transfère l’exécution du service public de l’eau ou de l’assainissement à un opérateur pour une durée limitée qui peut varier de 7 à 20 ans.

Le risque financier d’exploitation est supporté par cet opérateur. En retour, les usagers rémunèrent directement l’entreprise, qui assure avec ses propres personnels le bon fonctionnement du service.

Gestion mixte

Ce mode de gestion permet aux EPCI-FP de déléguer certaines compétences et de gérer en régie les autres. La gestion mixte concerne 15% de la compétence eau et assainissement par les EPCI-FP.

La problématique des modes de gestion est au cœur de débats, notamment depuis 2010.

La renégociation de nombreux contrats de délégation de service public du service de l’eau arrivés à leur terme donne lieu à une remise en question de la gestion déléguée, surtout dans les grandes villes disposant d’infrastructures nécessaires à la gestion directe. C’est ce qu’on appelle la remunicipalisation.

Régie

Les communes peuvent gérer les services publics de l’eau et de l’assainissement avec leurs propres personnels. Elles peuvent également faire le choix de créer ou d’intégrer un établissement public de coopération intercommunal (EPCI) réunissant d’autres collectivités territoriales afin de mutualiser les coûts de gestion. 75% des communes sont regroupées au sein de structures intercommunales pour le service eau potable contre 44% pour le service de l’assainissement.

Dans les deux cas, la collectivité peut gérer directement le service, au moyen d’une régie. La régie est dite directe lorsque la commune ou le groupement intercommunal assument directement, avec leurs personnels, la gestion des services de l’eau et de l’assainissement. Cependant, seules les communes fonctionnant avec des régies directes depuis 1926 et les communes de moins de 500 habitants peuvent encore utiliser ce mode de gestion.

DSP

31% seulement des services d’eau potable sont gérés par délégation. Pourtant, ils approvisionnent plus de 60% de la population. Ceci s’explique par la taille moyenne des services en gestion déléguée, trois ou quatre fois plus importante que la taille moyenne des services gérés en régie.

La gestion déléguée transfère l’exécution du service public de l’eau ou de l’assainissement à un opérateur pour une durée limitée qui peut varier de 7 à 20 ans.

Le risque financier d’exploitation est supporté par cet opérateur. En retour, les usagers rémunèrent directement l’entreprise, qui assure avec ses propres personnels le bon fonctionnement du service.

Gestion mixte

Ce mode de gestion permet aux EPCI-FP de déléguer certaines compétences et de gérer en régie les autres. La gestion mixte concerne 15% de la compétence eau et assainissement par les EPCI-FP.

La problématique des modes de gestion est au cœur de débats, notamment depuis 2010.

La renégociation de nombreux contrats de délégation de service public du service de l’eau arrivés à leur terme donne lieu à une remise en question de la gestion déléguée, surtout dans les grandes villes disposant d’infrastructures nécessaires à la gestion directe. C’est ce qu’on appelle la remunicipalisation.

Vous accompagner à toutes les étapes de votre projet - Distribution de l’eau potable

aquagir rassemble toutes les ressources nécessaires à la réalisation de votre projet lié à l’eau, de sa conception à sa réalisation ! Notre parcours en 6 étapes vous permet de commencer là où vous le souhaitez, de revenir en arrière ou de sauter des étapes selon vos besoins et la maturité de votre projet

Etape 1

Je mets à l’agenda la thématique de l’eau

Des propositions d'actions simples, concrètes, opérationnelles et rapides à mettre en oeuvre pour avancer sur le sujet de la gestion de l'eau dans une collectivité territoriale

Etape 2

Je m'inspire, étudie et analyse d’autres projets

Des élus et des porteurs de projets qui parlent de leurs réussites et de leurs échecs dans la mise en place d'un projet concret de gestion de l'eau dans leur collectivité territoriale

Etape 3

Je maîtrise les compétences clés sur mon projet

Des experts, chercheurs, ingénieurs, industriels, artisans, élus, techniciens, politiques, qui donnent les clés et connaissances nécessaires pour parler du projet aux parties prenantes

Etape 4

Je fais les diagnostics, décide, et planifie mon projet

Des outils pour adapter le projet de gestion de l'eau aux réalités du territoire, comprendre les enjeux et prioriser les actions en conséquence

Etape 5

Je construis le budget et je finance mon projet

Un moteur de recherche qui donne accès à plus de 550 financements des projets de gestion de l'eau par les collectivités territoriales

Etape 6

Je mets en oeuvre mon projet

Une place de marché pour trouver tous les acteurs nécessaires à la concrétisation des projets de gestion de l'eau d'une collectivité territoriale

Derniers articles - Distribution de l’eau potable

Guy Pagnard : « Nous nous sauverons tout seuls où nous ne nous sauverons pas ! »

Distribution de l’eau

Guy Pagnard est Maire de Saint-Yvi dans le Finistère, et vice-président à l’eau potable, à l’assainissement et au grand...

Un contrat de performance et une rémunération “bonus-malus” pour encourager les économies d’eau sur l’Agglo de Brive (19)

Distribution de l’eau

Face aux impacts du changement climatique sur les ressources en eau, l’Agglo de Brive a posé comme objectif central...

Ulysse Burel : “De nouvelles technologies partent à la chasse aux gaspillages de l’eau!”

Distribution de l’eau

Ulysse Burel est Responsable Villes et Entreprises Durables au HUB Institute, un think-tank travaillant depuis 12 ans dans le...

Vous n'avez pas trouvé le contenu que vous cherchez ?

Faîtes nous en part

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous avez besoin d'un contenu sur un sujet particulier ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.