Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Créer des noues pour lutter contre les inondations et le ruissellement

Les noues, larges fossés en pente douce végétalisés, sont des aménagements utiles pour lutter contre les inondations et le ruissellement. Développées depuis l’Antiquité, elles bénéficient aujourd’hui d’un regain d’intérêt dans les territoires à la recherche de solutions efficaces et durables.

Crédits photos : ADEUPa Brest

Description détaillée de la proposition

Pourquoi créer des noues ?

80 % : c’est la part des inondations dans le total des dommages des catastrophes naturelles  en France. D’ici 2050, ces dommages pourraient doubler . Conséquence directe du dérèglement climatique qui voit se multiplier les phénomènes météorologiques extrêmes et les épisodes de pluie de long terme en automne et en hiver, l’augmentation des inondations est aussi due à l’artificialisation des sols qui ne cesse de gagner du terrain en France. En effet, nos surfaces urbaines imperméables accélèrent le ruissellement vers des infrastructures qui ne peuvent pas toujours résister à l’ampleur des flux quand les sols naturels (pleine terre, forêts, espaces agricoles, etc.) absorbent l’eau progressivement.

En parallèle, les milieux urbains et périurbains sont en première ligne face à l’augmentation des températures, exacerbée par le manque de végétation et les activités humaines. Partout, la biodiversité s’effondre jusqu’à mettre en péril les fragiles écosystèmes de nos territoires.

Face à ces trois problématiques, un éventail de solutions existe parmi lesquelles la remise au goût du jour des noues, ces aménagements ancestraux qui allient préservation de la nature et protection des installations humaines.

 

Quels sont les différents types de noues ?

Une noue est une dépression ou un fossé végétalisé, souvent situé le long des voies de circulation ou au sein d’espaces publics, destiné à recueillir, transporter et filtrer les eaux pluviales tout en favorisant l’infiltration. Peu profondes et en pente douce, elles s’intègrent facilement aux espaces.

Il existe différents types de noues selon la capacité d’infiltration du terrain :

  • Les noues infiltrantes : Généralement réalisées dans des sols présentant une bonne capacité d’infiltration, elles facilitent l’absorption de l’eau, réduisant ainsi le risque d’inondation en période de fortes pluies.
  • Les noues infiltrantes avec cunettes : Les cunettes sont de petits fossés ou canaux aménagés au sein des noues. Elles jouent le rôle de guides, dirigeant l’eau de ruissellement vers des zones spécifiques de la noue où l’infiltration est optimale. Ces cunettes peuvent aussi temporairement stocker de l’eau en cas de fortes pluies, avant que celle-ci ne s’infiltre.
  • Les noues drainantes : Les noues drainantes sont utilisées lorsque le sol ne permet pas une infiltration efficace. Équipées d’un système de drainage au fond (graviers ou de matériaux similaires), elles recueillent l’eau de ruissellement et la dirigent vers d’autres systèmes d’évacuation.
  • Les noues mixtes : Comme leur nom l’indique, les noues mixtes combinent les caractéristiques des noues infiltrantes et drainantes.

La végétalisation des noues peut prendre des formes diverses selon l’environnement immédiatement : simple gazon (de préférence fauché tardivement), pâturage, jardin de pluie ou intégration dans un aménagement paysager plus vaste comprenant des arbustes et diverses espèces végétales.

Leur conception tient également compte de la qualité de l’eau reçue. Ainsi, en fonction des potentiels polluants, ou de la proximité d’une nappe phréatique, elles peuvent être équipées de substrats filtrants, ou au contraire, de couches d’argile, de géotextiles ou de membranes étanches. Les espèces végétales implantées dans la noue peuvent aussi servir cette ambition de dépollution/filtration. En conséquence, l’utilisation d’engrais et de pesticides est donc exclue dans les noues.

 

Quel est l’intérêt de créer des noues ?

  1. Lutte contre les inondations :
  • Réduction du ruissellement : Les noues retiennent et ralentissent le flux d’eau lors des précipitations, minimisant ainsi le ruissellement en surface qui est une des principales causes d’inondations.
  • Capacité de stockage : Les noues agissent comme des mini-bassins de rétention, emmagasinant temporairement l’eau de pluie avant qu’elle ne s’infiltre ou ne soit drainée, ou s’évapore.
  1. Lutte contre la sécheresse et les îlots de chaleur :
  • Conservation de l’eau : Les noues, en favorisant l’infiltration, contribuent au rechargement des nappes phréatiques qui seront ensuite un peu plus mobilisables en période de sécheresse.
  • Climatisation naturelle : Les zones humides créées par les noues peuvent aider à rafraîchir localement l’air, atténuant ainsi les effets des canicules urbaines.
  1. Lutte contre la pollution :
  • Filtration naturelle : Les noues peuvent jouer un rôle de lagunage naturel, filtrant et dégradant naturellement les polluants présents dans l’eau de ruissellement.
  • Prévention du lessivage : En retenant l’eau, les noues préviennent le lessivage des sols qui peut entraîner des nutriments et des contaminants dans les cours d’eau.
  1. Amélioration de la biodiversité :
  • Habitats diversifiés : Les noues créent des micro-habitats variés qui peuvent accueillir une faune et une flore riches.
  • Corridors écologiques : Positionnées stratégiquement, les noues peuvent agir comme des connecteurs écologiques, favorisant la mobilité et l’échange entre différentes populations animales et végétales.
  • Renforcement des écosystèmes : En offrant de nouvelles zones humides et en améliorant la qualité de l’eau, les noues renforcent les écosystèmes locaux, les rendant plus résilients face aux perturbations.

 

 

Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour créer des noues ?

La conception de noues nécessite une expertise en génie civil et en écologie urbaine. La concertation avec les résidents est également essentielle pour assurer l’acceptabilité du projet. En outre, des outils de modélisation hydrologique peuvent aider à anticiper l’efficacité des noues dans différents contextes pluviométriques.

 

 

Comment procéder ?

  • Étape 1 — Diagnostic initial : Évaluez les zones propices à la mise en place de noues en fonction des besoins identifiés (zones inondables, zones urbaines, etc.).
  • Étape 2 — Consultation : Sollicitez retours et avis d’experts (urbanistes, écologistes) et sensibilisez les citoyens à l’intérêt des noues.
  • Étape 3 — Formation : Formez vos équipes techniques à la conception et à l’entretien des noues.
  • Étape 4 — Conception et choix : Selon le diagnostic, décidez du type de noue le plus approprié (infiltrante, drainante, mixte) et choisissez les végétaux appropriés.
  • Étape 5 — Mise en œuvre : Commencez les travaux d’aménagement, en intégrant les noues dans le paysage existant ou dans de nouveaux espaces.
  • Étape 6 — Suivi et entretien : Assurez un suivi régulier et effectuez les entretiens nécessaires pour garantir la pérennité et l’efficacité des noues.

 

Comment mesurer la réussite de la proposition ?

La réussite de cette action peut être mesurée via 3 indicateurs :

  • La résilience face aux fortes pluies : Comparez la résilience des zones en aval des noues avant et après leur implantation.
  • L’amélioration de la biodiversité : Après quelques mois puis tous les ans, étudiez le nombre d’espèces animales et végétales et leurs populations au sein des noues.
  • La qualité de l’eau : Effectuez des tests périodiques pour mesurer la réduction des polluants dans les zones de ruissellement traitées par les noues.
Crédits photos : ADEUPa Brest

Quelques données clés sur le projet

Coût de construction de noues urbaines

De 100 à 300€ /m2

Proposition applicable pour les collectivités suivantes

Urbain Applicable

Péri-Urbain Applicable

Rural Applicable

Montagne Applicable

Littoral Applicable

.

Auteur du contenu

POSITIVR

POSITIVR est un média pure-player qui met en lumière des initiatives, des causes, des innovations, des artistes et des actualités inspirantes et positives

Je m’inspire avec les retours d’expériences d’autres collectivités sur cette proposition

Malheureusement, nous n'avons pas encore rédigé de retour d'expérience sur cette proposition. Vous souhaitez partager le vôtre avec nous ?

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.