Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Au Pays Castelroussin, on sait planter les haies en mode biodiversité (36)

Depuis 10 ans le syndicat mixte du Pays Castelroussin-Val de l’Indre pilote un programme intitulé « la trame verte et bleue » ayant pour objectif de restaurer les espaces naturels. Dans ce but, il soutient la plantation de haies par les collectivités, les exploitants agricoles et les associations. 22 kilomètres ont déjà été plantés avec un dispositif d’accompagnement et des études qui démontrent les multiples bienfaits de la reconstitution de clôtures naturelles.

Entretien avec les porteurs du projet de plantation de haies

Crédits photo : Pays Castelroussin

Gestion des milieux aquatiques

Le projet est porté par :

  • Christophe Aufrère, directeur du Pays Castelroussin Val de l’Indre.
  • Elodie Joliveau-Vallée, chargée de mission environnement.

 

 

 

« Nous travaillons à la recréation de corridors écologiques »

Comment le sujet des travaux que vous avez réalisés concernant la gestion de l’eau s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

Le syndicat mixte du Pays Castelroussin Val de l’Indre assure des missions de planification stratégique par l’intermédiaire du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) sur le territoire de la communauté d’agglomération de Châteauroux Métropole et de la communauté de communes Val de l’Indre Brenne, représentant 40% de la population de l’Indre.

Le syndicat pilote la zone Natura 2000 de la vallée de l’Indre, et a réalisé une étude sur la trame verte et bleue, c’est-à-dire sur les grands axes de préservation de la nature et de l’eau. Ce travail a permis d’identifier les corridors naturels supprimés par les remembrements, et qui expliquent les problèmes d’érosion, de dégradation du milieu et de la qualité de l’eau. Nous nous efforçons de recréer ces corridors en incitant à la plantation de haies.

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Nos sources d’inspiration reposent sur des études nationales démontrant les effets négatifs de la suppression des haies ainsi que sur nos propres études localisées dans le cadre du SCOT. Ces études s’attachent notamment à anticiper sur l’évolution des espaces ruraux et urbains.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Outre le SCOT et le travail d’élaboration des trames vertes et bleues, nous avons fait appel à des cabinets spécialisés en environnement et en écologie. Les travaux sont toujours complétés par des enquêtes sur le terrain.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

Des connaissances approfondies dans le domaine écologique sont nécessaires, en particulier en ce qui concerne la botanique pour les plantations de haies, mais aussi la faune, la flore et le cycle de l’eau.

 

Lors de phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Le bon dimensionnement du projet est garanti par la qualité des études menées et leur chiffrage. Dans le cadre du SCOT des consultations et enquête publiques ont été conduites aux deux stades de son évolution, à sa création en 2005 puis lors de sa révision en 2018. Les décisions sont approuvées par le comité syndical et les élus des collectivités.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

En premier lieu Les communautés d’agglomération et de communes contribuent également au financement des actions du syndicat.

Le Département de l’Indre accompagne également le financement du syndicat et de ses missions.

Concernant les actions spécifiques relatives à l’environnement, les financements émanent :

  • De l’Europe : pour les postes en ingénierie (chargé de mission environnement)
  • De la Région Centre-Val de Loire pour ce qui concerne l’animation du programme « TVB » et les opérations de plantations de haies, tout ceci à travers le Contrat Régional de Solidarité Territorial.

 

Quels sont les autres acteurs qui ont accompagné la collectivité dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

  • Bureau études : études du SCOT et de la trame verte et bleue
  • Chambre d’agriculture : aide à l’élaboration des projets
  • Fédération et associations locales : fédération départementale des chasseurs
  • Asso Indre Nature
  • Réseau des pépiniéristes

Le projet en détails

Dates clés

2005 - 2010

Mise à l’agenda et premier SCOT

2014

Inspiration et 1ére opération

2018

Révision du SCOT

Chiffres clés

22 km
Haies plantées en 10 ans
10 hectares
Naissance de bosquets, verges et micro-forêts urbaines
80%
Coût pris en charge par le syndicat

Résultats

  • Restauration des espaces naturels
  • Multiples bienfaits de la reconstitution de clôtures naturelles

À retenir

Création de l’espace naturel des haies favorable à la biodiversité, à la décarbonation et à la préservation de la ressource en eau

Bilan très favorable établi par l’école des Paysages d’Angers début 2023 avec préconisation d’extension sur un territoire plus vaste

Nécessité de prendre en compte une meilleure cohérence géographique

Ressources

En savoir plus sur le Pays Castelroussin

Nombre d'habitants

88 228

Nombre de communes regroupées

26

Données de contact

Les autres projets - Gestion des milieux aquatiques

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.