Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil
Assainissement des eaux usées

Réutiliser les eaux usées traitées pour réduire la consommation d’eau douce

La réutilisation des eaux usées vise à valoriser les eaux usées traitées. Elle consiste à employer les eaux traitées issues des stations d’épuration à diverses fins : irrigation, arrosage, défense incendie, nettoyage de voirie, etc. La réutilisation des eaux usées s’inscrit dans une politique de gestion durable de la ressource en eau

Crédits photos : Shutterstock

Description de la proposition

Dans quel cadre mettre en œuvre cette proposition ? 

La réutilisation des eaux usées permet de réduire les prélèvements sur la ressource en eau. Ainsi, la réutilisation des eaux usées réduit l’impact de la production d’eau potable sur le milieu naturel et contribue à la préservation de la ressource.

Toutefois, la réutilisation des eaux usées ne doit pas être l’unique levier de protection de la ressource en eau. Cette démarche doit s’inscrire dans une politique plus large de sobriété et de gestion concertée de la ressource

 

En quoi consiste la réutilisation des eaux usées traitées ?

La réutilisation des eaux usées, ou « REUT », consiste à valoriser les eaux usées à des fins agricoles, industrielles, d’entretien ou d’arrosage des espaces urbains.

Il est donc possible de réutiliser des eaux usées traitées pour des cultures de fruits et légumes, pour des espaces verts, pour nettoyer les voiries ou encore pour réaliser des opérations de curage des réseaux d’assainissement, par exemple.

La réutilisation est encadrée par la réglementation, l’objectif étant de garantir la sécurité sanitaire des usages de l’eau réutilisée. Ainsi, selon les usages qui sont faits des eaux usées réutilisées, ces dernières doivent respecter différents niveaux de qualité.

Pour réutiliser des eaux usées, il est donc nécessaire de renforcer le traitement de la station de traitement. Il faudra a minima mettre en place une désinfection. Pour les usages les plus à risque, il faudra également mettre en place une filtration.

En complément du traitement, la surveillance de la qualité de l’eau doit aussi être renforcée. Des analyses microbiologiques et physico-chimiques doivent donc être réalisées sur les eaux réutilisées

 

Quels sont les avantages de la réutilisation des eaux usées ?

L’intensification des phénomènes de sécheresse observés cause des problématiques de stress hydrique pour de nombreux territoires. La réutilisation des eaux usées est un axe de lutte contre la raréfaction de la ressource en eau.

En effet, les eaux usées traitées constituent une ressource d’eau alternative exploitable pour de multiples usages.

L’utilisation de cette ressource alternative permet de réduire les prélèvements d’eau dans le milieu naturel. Concrètement, réutiliser les eaux usées, c’est économiser la ressource en amont et réduire la pollution en aval.

De plus, les eaux usées traitées comportent des nutriments tels que l’azote et le phosphore. Ces eaux sont donc bien adaptées pour l’irrigation ou l’arrosage.

Enfin, la réutilisation d’eaux usées pour l’irrigation agricole ou l’arrosage d’espaces verts publics pourrait être un sujet d’inquiétude parmi le public.

Toutefois, les enquêtes d’opinion tendent à montrer que les français ont conscience des problématiques de pénurie d’eau potable et sont majoritairement favorables à la réutilisation des eaux usées comme solution de préservation de la ressource

 

Quels sont les moyens à mettre en place pour déployer la REUT ? 

Pour envisager la réutilisation des eaux usées, il n’existe pas de solution standardisée applicable à tout territoire. Au contraire, chaque collectivité souhaitant mettre en place cette démarche doit d’abord étudier le contexte local.

Pour cela, la collectivité doit recenser et s’appuyer sur des données géologiques, hydrogéologiques, géographiques et sur l’usage des sols (agriculture, industriel, domestique).

Dans un second temps, il est nécessaire de réaliser un état des lieux des stations d’épuration pour connaître les caractéristiques des stations et des effluents. Ces données permettront de définir les potentiels usages des eaux usées.

A partir de ces données, une étude de faisabilité du projet doit être réalisée. Il faut notamment réaliser une analyse bénéfices-risques et s’assurer de la rentabilité économique du projet.

Cette démarche est donc initiée par le maître d’ouvrage mais doit inclure, dès le début du projet, l’exploitant du service ainsi que l’ensemble des potentiels utilisateurs des eaux réutilisées.

Enfin, il faudra également communiquer auprès du public par souci de transparence mais aussi pour sensibiliser à la préservation de la ressource en eau.

 

Quels sont les étapes de mise en œuvre ?

Etape 1 : Réaliser les diagnostics nécessaires pour définir le contexte du territoire, connaître les caractéristiques des eaux usées, connaître les usages de l’eau et déterminer la faisabilité d’un projet de réutilisation des eaux usées.

Etape 2 : identifier les partenaires du projet et définir la gouvernance.

Etape 3 : S’inspirer des expériences de collectivités comparables ayant mis en œuvre la proposition (par exemple, Golf du Cap d’Agde, Jourdain, Toulouse)

Etape 4 : Réaliser les demandes d’autorisation administrative

Etape 5 : Identifier les subventions auxquelles votre territoire peut prétendre pour la mise en place de la proposition (Agence de l’eau, subventions régionales et départementales)

Etape 6 : Définir le projet final, son dimensionnement, lancer la construction et communiquer auprès du public

Etape 7 : Mettre en place l’exploitation du dispositif de réutilisation des eaux usées

Pour en savoir plus : https://www.cerema.fr/fr/actualites/methodologie-identifier-possibilites-reutilisation-eaux

 

Comment mesurer la réussite de la proposition ?

  • Pourcentage/volume d’eaux usées réutilisées
  • Indicateur de qualité des eaux usées réutilisées

 

Comment ça marche?

Crédits photos : Shutterstock

Quelques données clés sur le projet

Coûts

varie selon le contexte local du territoire. Il faut prendre en compte la qualité cible de l’eau usée réutilisée, les usages, les subventions possibles, les co-financements, etc.

Délai de mise en oeuvre

plusieurs années

Proposition applicable pour les collectivités suivantes

Urbain Applicable

Péri-Urbain Applicable

Rural Applicable

Montagne Applicable

Littoral Applicable

.

Auteur du contenu

Watura

Watura est un organisme de formation certifié Qualiopi au titre de ses actions de formation (art. L6313-1 – 1°)

Je m’inspire avec les retours d’expériences d’autres collectivités sur cette proposition

Malheureusement, nous n'avons pas encore rédigé de retour d'expérience sur cette proposition. Vous souhaitez partager le vôtre avec nous ?

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.