Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Orléans métropole traite l’eau d’une station d’épuration pour arroser son Parc Floral (45)

Au sud d’Orléans, la station d’épuration de la Source était devenue surdimensionnée à la suite de la fermeture d’une usine de fabrication de papier hygiénique qui utilisait l’une des quatre unités. Plutôt que de la détruire, la métropole orléanaise a fait le choix de la transformer en centre de traitement renforcé, avec filtration par osmose et stérilisation par ultra-violet, de façon à assurer l’irrigation du Parc floral tout proche. La nouvelle unité peut produire 100 m3 à l’heure. Elle fournira l’eau nécessaire à l’arrosage des 35 hectares du site touristique le plus visité du département, supprimant ainsi le pompage de 100 000 m3 par an dans la source du Loiret.

Entretien avec Christian Fromentin, vice-président d’Orléans-Métropole

Christian Fromentin - Crédits photo : Banque des Territoires

Assainissement des eaux usées

Le projet est porté par :

  • Christian Fromentin, vice-président d’Orléans-Métropole en charge de l’assainissement et des eaux pluviales.

 

 

« Ce seront autant de prélèvements de moins dans la source du Loiret »

Comment le sujet des travaux que vous avez réalisés concernant la gestion de l’eau s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

Ce sont les circonstances économiques avec la fermeture de l’usine de papier hygiénique d’Orléans-la Source qui nous ont conduit à nous poser la question du sort de l’unité qui lui était réservée dans la station d’épuration. Le Parc Floral étant tout proche, la réflexion s’est engagée sur la possibilité de renforcer le traitement des eaux usées pour assurer l’irrigation des 35 hectares du site.

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Nos sources d’inspiration s’appuient sur les idées de circuit court, de sobriété et de préservation d’une ressource précieuse qu’est devenue l’eau. Jusqu’ici le Parc Floral pompait 100 000 m3 d’eau par an dans la source du Loiret qui se trouve sur son terrain. Ce seront autant de prélèvements de moins qui contribueront ainsi au maintien de l’étiage du Loiret et de la Loire dans laquelle elle se jette.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Une étude de faisabilité ainsi qu’une étude de maitrise d’œuvre ont été réalisées en 2019 par le cabinet Artelia.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

La connaissance du cycle de l’eau et de son traitement est essentielle pour la conduite d’un projet de cette nature. Un technicien spécialisé est affecté exclusivement à l’unité de traitement de la station d’épuration d’Orléans-la Source.

 

Lors de la phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Le bon dimensionnement du projet a été établi en mettant en relation les besoins en irrigation du Parc Floral et le chiffrage de l’investissement nécessaire au traitement renforcé. La procédure ne nécessitait pas la consultation des citoyens mais l’Agence Régionale de Santé et l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne ont été sollicitées pour fournir avis et recommandations.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

Le budget de transformation de la station d’épuration et de création d’une canalisation vers le Parc Floral a représenté un investissement de 1,8 M €. Il a été couvert par Orléans Métropole car ce type de transformation et d’utilisation ne figurait pas dans le programme des aides de l’Agence de l’Eau à l’époque.

 

Quels sont les autres acteurs qui ont accompagné la collectivité dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

  • Agence Régionale de Santé pour les avis et recommandations sanitaires
  • Bureaux d’études Artelia
  • Entreprise : Groupement RAGOT et HYDREA

Le projet en détails

Dates clés

2019

Mise à l'agenda

2020

Création de la canalisation vers le Parc Floral

2021

Début des travaux de l’unité de traitement

2023

Mise en service

Chiffres clés

1,6 M€
Montant d'investissement
100 m3
Quantité d’eau d’irrigation produite à l’heure
450 000 m3
Taille de l'unité de stockage

Résultats

  • Irrigation du Parc Floral, site touristique le plus visité du Loiret grâce à la REUT
  • Moins de prélèvements dans la source du Loiret

À retenir

Réutilisation valorisante des eaux usées

Réduction des prélèvements naturels

Délais administratifs pour obtention des autorisations

Ressources

En savoir plus sur Orléans Métropole

Nombre d'habitants

288 229

Nombre de communes regroupées

22

Données de contact

Les autres projets - Assainissement des eaux usées

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.