Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Aquavara, la station d’épuration innovante de Bourges Plus (18)

Rendue nécessaire par l’évolution de la règlementation, la construction d’une nouvelle usine de traitement des eaux usées pour la communauté d’agglomération de Bourges Plus (Cher) a été lancée en 2018. La collectivité a fait le choix d’un équipement innovant répondant à plusieurs objectifs. Construit à proximité de l’ancienne station, en secteur urbain, le nouveau bâtiment à l’architecture ramassée est agrémenté de pare-vue et d’habillages de façades. La chaleur des effluents est récupérée ainsi que les boues d’épuration qui alimentent un méthaniseur dont le gaz est injecté dans le réseau GRDF.

Une partie des eaux traitées irrigue une zone humide, créée à l’emplacement de l’ancienne station, tandis qu’une mare attenante a été restaurée favorisant le retour de la biodiversité, tout en permettant l’écoulement de l’eau en période de crue.

La nouvelle station Aquavara traite les effluents de Bourges et de quatre communes de l’agglomération. Sa capacité de 140 000 habitants lui permet d’inclure une cinquième collectivité de Bourges Plus.

Entretien avec Corinne Lefebvre, vice-présidente de Bourges Plus et Christine Milet, Cheffe de service Exploitation de Bourges Plus

Parole de collectivité
La nouvelle station Aquavara a été officiellement inaugurée en octobre 2022 - Crédits photo : Bourges plus
Assainissement des eaux usées
Bourges

Le projet est porté par :

  • Corinne Lefebvre, vice-présidente de Bourges Plus
  • Christine Milet, Cheffe de service Exploitation de Bourges Plus

 

« Nous tenions à disposer d’un équipement moderne et vertueux »

Parole de collectivité

Afin de vous permettre de mieux appréhender la mise en place des projets de gestion de l’eau sur votre territoire, aquagir part à la rencontre d’élus et de porteurs de projets qui sont passés à l’action

Comment le sujet des travaux que vous avez réalisés concernant la gestion de l’eau s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

La construction d’une nouvelle station d’épuration s’est imposée à la communauté d’agglomération de Bourges Plus en raison de la vétusté de l’ancienne usine qui ne répondait plus aux nouvelles exigences règlementaires de traitement des eaux usées.

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Avant d’opter pour un choix définitif soumis à la décision de la communauté d’agglomération des études comparatives ont été menées afin d’analyser les différentes solutions techniques proposées. Nous avons également effectué des visites de sites dans d’autres villes pour avoir une représentation précise des options possibles. Nous tenions à disposer d’un équipement moderne et vertueux.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Une étude de faisabilité et une étude d’impact ont été réalisées dans le respect des procédures obligatoires pour ce type de réalisation.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

Un projet de cette nature nécessite de bien maîtriser les techniques de traitement des eaux usées, et tout ce qui relève de la maîtrise d’œuvre d’un bâtiment dans le cadre d’un marché de travaux en conception-réalisation.

 

Lors de phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Le bon dimensionnement du projet est celui de la capacité de traitement des eaux usées au regard de l’évolution de la population et du développement économique du territoire.

L’information des citoyens a pu se réaliser via la procédure d’enquête publique.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

Les travaux de construction de la nouvelle usine de traitement des eaux usées représentent un investissement de 48 millions d’euros hors taxes. Le financement est réparti de la manière suivante :

  • 35 millions d’euros par Bourges Plus
  • 12 millions d’Euros par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne
  • 800 000 euros par le Conseil Régional Centre-Val de Loire
  • 572 000 euros par le Conseil Départemental du Cher
  • 140 000 euros par l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie

 

Quels sont les autres acteurs qui ont accompagné la collectivité dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

  • AMO : Cabinet MERLIN
  • Marché de conception-réalisation confié à un groupement d’entreprises : SUEZ-NGE GC-SAFEGE-ARCHI 3.

Le projet en détails

Dates clés

2017

Mise à l'agenda

2018

Diagnostic et planification

2019

Début de la réalisation

2022

Inauguration officielle de la station

Chiffres clés

140 000 hab.
Capacité de traitement
48 millions d'€
Coût de l'investissement HT

Résultats

  • Contribution à la transition énergétique

À retenir

Renaturation partielle du site de l’ancienne station d’épuration

Projet vertueux de traitement du cycle de l’eau

Impact de la crise sanitaire sur la réalisation du chantier

Ressources

En savoir plus sur la communauté d’agglomération de Bourges Plus

Nombre d'habitants

102 434

Nombre de communes regroupées

17

Données de contact

Les autres projets - Assainissement des eaux usées

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.