Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

La chasse aux fuites d’eau potable couronnée de succès (18)

Après avoir constaté une dégradation du rendement de la distribution de l’eau potable, le Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement (SIAEPA) de Graçay, Saint-Outrille, a procédé à une étude patrimoniale du réseau d’eau potable puis à des travaux qui ont permis de retrouver un niveau satisfaisant. L’étude a mis en évidence la vétusté de l’alimentation avec une majorité de tuyaux en fonte. Des investigations plus poussées ont permis de repérer la présence de fuites ainsi que des casses sur certaines sections. 3,8 km de canalisations ont été remplacées par de nouvelles canalisations en fonte. La perte en eau constante de cette canalisation représentait 1m3 par heure sans compter les différentes casses qui avaient lieu régulièrement.

L’objectif étant de passer d’un rendement de 73% à l’heure actuelle à un rendement de plus de 80% dans 5 ans.

 

Entretien avec Adrien Baert, président du Syndicat Intercommunal d'Adduction d'Eau Potable et d'Assainissement (SIAEPA) de Graçay

Adrien Baert - Crédits photo : SIAEPA

Distribution de l’eau

Le projet est porté par :

  • Adrien Baert, agriculteur, conseiller municipal de la commune de Graçay, et président du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement (SIAEPA) des communes de Graçay, Saint Outrille, Nohant-en-Graçay et Genouilly.

 

 

« Il n’était pas admissible de perdre 25% de notre eau potable »

Comment le sujet de la rénovation des réseaux d’eau potable s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

En une dizaine d’années, le constat d’une diminution significative du rendement de distribution de l’eau potable a été établi. Il est passé de 80 à 73%. Il n’était pas admissible de perdre plus de 25% de notre eau potable, sachant combien cette ressource devient de plus en plus précieuse.

C’est la raison pour laquelle, en prenant la présidence du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement (SIAEPA) de Graçay, Saint-Outrille, Nohant-en-Graçay et Genouilly en 2020, j’ai proposé de programmer des travaux de rénovation du réseau d’eau potable. Ce chantier était couplé à celui de réduction de la teneur en chlorure de vinyle monotype (lien vers la page).

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Notre source d’inspiration est celle de la vocation de notre syndicat d’adduction d’eau potable qui est de délivrer à tous les habitants une eau de qualité, au meilleur prix et en évitant tout gaspillage, et donc toute perte.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Une étude patrimoniale du réseau d’eau potable avait été effectuée en 2019 par le cabinet Merlin. Elle avait détecté la présence de fuites et de casses sur certaines sections.

Avec la SAUR, notre délégataire de service public, nous avons affiné cette étude pour localiser plus précisément les fuites avant d’engager les travaux.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

La présidence d’un syndicat d’adduction d’eau nécessite d’acquérir les connaissances indispensables pour échanger avec les différents acteurs. La gestion de l’eau est un sujet complexe et chacune des décisions a un impact direct sur la ressource et l’usager.

 

Lors des phases de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Les phases de diagnostic et de planification de rénovation du réseau d’eau potable ont été conduites en parallèle avec celles concernant la diminution du taux de CVM.

L’information en a donc été faite auprès des usagers en même temps, afin qu’ils aient une connaissance globale des projets.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

Le budget total de rénovation du réseau d’eau potable a représenté une somme de 600 000 € :

  • 50% par la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux
  • 20% par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne
  • 20% par la Banque des Territoires
  • 10% en autofinancement

 

Quels sont les autres acteurs qui ont accompagné la collectivité dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

  • IRH, cabinet de maitrise d’œuvre.
  • SEGEC, réalisation des travaux.

 

Le projet en détails

Dates clés

Décembre 2020

Mise à l'agenda

Août 2020

Inspiration

Février 2021

Diagnostic et planification

Oct 2022 - Avril 2023

Réalisation

Chiffres clés

3,8 km
Longueur de canalisation d’eau potable en fonte remplacée
600 000 €
Coût global du projet

Résultats

À retenir

Amélioration très sensible du rendement de l’eau potable distribuée

Economie substantielle pour le syndicat, et donc pour les usagers

L’augmentation du coût des matériaux et la révision des tarifs qui ne peut pas être subventionnée

Ressources

En savoir plus sur le SIAEPA de Graçay

Nombre de communes membres

3

Nombre de services d'eau et assainissement regroupés

2

Données de contact

Les autres projets - Distribution de l’eau

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.