Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Une interconnexion pour sécuriser l’approvisionnement au nord de Bourges (18)

Avec un captage principal situé à Soulangis (Cher) d’une capacité de production d’un million de mètres cubes par an, le SMIRNE (Syndicat Mixte Intercommunal du Réseau Nord-Est) de Bourges devait faire appel à des approvisionnements supplémentaires pour atteindre les 1,5 million de mètres cubes nécessaires aux 27 communes desservies. Les puisages dans la Loire fournis par le SMERSE, et d’autres captages annexes, compensaient le déficit mais n’écartaient pas le risque de pénurie en cas de carence ou de défaillance du puisage principal.

Une solution a été trouvée et mise en œuvre en 2023 grâce à des travaux d’interconnexion avec le service des eaux de la métropole de Bourges. Le raccordement a été facilité en raison de l’existence d’une connexion antérieure sur le territoire de la commune de Fussy. Néanmoins, des travaux de consolidation du site technique d’installation des pompes et réservoirs ont été nécessaires du fait de la fragilité du sous-sol révélée par l’étude technique. La sécurisation de la fourniture et de la distribution de l’eau potable est donc désormais assurée pour les 25 000 habitants de la communauté de communes Terres du Haut-Berry.

Entretien avec Camille de Paul, Président du Syndicat mixte d’interconnexion du réseau nord-est de Bourges

Camille de Paul - Crédits photo : SMIRNE

Distribution de l’eau

Ce projet est porté par :

  • Camille de Paul, Maire de Soulangis et Président du Syndicat mixte d’interconnexion du réseau nord-est (SMIRNE) de Bourges.

 

« Le risque de pénurie est écarté grâce à l’interconnexion »

Comment le sujet de l’interconnexion des réseaux s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

La nécessité d’engager des travaux d’interconnexion s’est révélée en raison du risque de pénurie de distribution d’eau potable reposant sur un captage principal d’une capacité insuffisante malgré des raccordements complémentaires, et pouvant être exposé à d’éventuels incidents.

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Nos sources d’inspiration s’appuient sur nos obligations de fourniture d’une eau potable tant en quantité qu’en qualité aux 27 communes desservies par le syndicat et à leurs 25 000 habitants.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Une étude technique a été réalisée par le cabinet IRH d’Orléans. Cette étude a souligné la nécessité de procéder à des travaux de consolidation du sous-sol sur le site de l’installation technique.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

Les compétences à maîtriser sont celles qui relèvent de la connaissance de la réglementation relative à la distribution de l’eau potable ainsi qu’à l’expertise technique de travaux d’interconnexion.

 

Lors de phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Le bon dimensionnement du projet résulte des études techniques et de l’évaluation du montant des travaux à entreprendre. Une enquête publique n’était pas nécessaire en l’espèce.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

Le montant des travaux réalisés s’est élevé à 650 000 euros. 314 000 € ont été couverts par la Dotation d’Equipement aux Territoires Ruraux ; le complément étant pris en charge par le SMIRNE.

 

Quels sont les autres acteurs qui ont accompagné la collectivité dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

Les études ont été menées par le bureau d’ingénierie IRH. Les travaux ont été entrepris par la SAUR et l’entreprise Segec.

Les contrôles techniques ont été confiés au bureau d’étude Véritas.

Le projet en détails

Dates clés

2019

Mise à l'agenda

2020

Début des études

2021

Diagnostic & planification

2022/2023

Réalisation & Mise en servicé

Chiffres clés

650 000 €
Coût des travaux
1,5 million
Nombre de M3 distribués
102 km
Longueur du réseau de distribution

Résultats

  • Sécurisation de l'approvisionnement en eau potable

À retenir

Efficacité des partenariats avec les différents acteurs

Interopérabilité du dispositif

Coût supplémentaire entraîné par le renforcement des fondations

En savoir plus sur la commune de Soulangis

Nombre d'habitants

466

Données de contact

Les autres projets - Distribution de l’eau

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.