Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Débit d’écoulement à l’exutoire : définition, questions et sources d'informations

  • Gestion des milieux aquatiques
  • Gestion des eaux pluviales

Définition du terme Débit d’écoulement à l’exutoire

Le débit d’écoulement à l’exutoire est le volume d’eau qui s’écoule par unité de temps à un point de sortie d’un bassin versant ou d’un cours d’eau. Ce point de sortie, appelé exutoire, peut être une embouchure, un estuaire, ou tout autre dispositif naturel ou artificiel permettant l’évacuation de l’eau

Questions fréquemment associées à Débit d’écoulement à l’exutoire

Quels sont les principaux facteurs qui affectent le débit d'écoulement à l'exutoire ?

Les principaux facteurs qui affectent le débit d'écoulement à l'exutoire d'un bassin versant sont variés et interconnectés. Voici une synthèse des facteurs les plus influents, basée sur les sources fournies :

La quantité et l'intensité des précipitations sont des facteurs déterminants. Des précipitations intenses sur une longue durée peuvent entraîner des crues, augmentant ainsi le débit à l'exutoire. La fonte des neiges contribue également de manière significative au débit, surtout dans les régions où les précipitations nivales sont importantes. Le débit de base en fin de fonte dépend du volume total d'eau fondu.

La surface et la forme du bassin versant influencent la quantité d'eau qui peut être collectée et dirigée vers l'exutoire. Un bassin versant plus grand ou avec une forme qui favorise la concentration des écoulements aura un débit plus élevé. De plus, la pente du bassin versant affecte la vitesse de l'écoulement. Une pente plus abrupte favorise un écoulement rapide, augmentant ainsi le débit à l'exutoire.

La structure et la texture du sol déterminent sa capacité d'infiltration. Les sols argileux, par exemple, ont une capacité d'infiltration plus faible que les sols sableux, ce qui augmente le ruissellement. La végétation joue un rôle crucial en interceptant les précipitations et en favorisant l'infiltration. Une couverture végétale dense réduit le ruissellement et, par conséquent, le débit à l'exutoire.

L'état d'humidité du sol avant un événement pluvieux est crucial. Un sol déjà saturé d'eau aura une capacité d'infiltration réduite, augmentant ainsi le ruissellement et le débit à l'exutoire.

Les surfaces imperméabilisées, comme les routes et les bâtiments, augmentent le ruissellement en réduisant l'infiltration. Cela conduit à des débits plus élevés à l'exutoire, surtout en milieu urbain.

Les infrastructures telles que les barrages, les canaux et les systèmes de drainage peuvent réguler ou modifier le débit à l'exutoire en stockant ou en détournant l'eau.

Ressources externes pour Débit d’écoulement à l’exutoire

Eaufrance

Le niveau d’eau et le débit des rivières

Aquaportail

Exutoire

Wikhydro - Cerema

Ruissellement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux

Analyse des facteurs influant sur les écoulements de temps sec et de crue d'un bassin urbain

Les acteurs publics et privés en lien avec ce terme

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.