Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Des réserves incendie pour lutter contre le feu (79)

Au cœur de la campagne gâtinaise, dans le département des Deux-Sèvres, Oroux est une petite commune qui comptabilise une centaine d’habitants permanents. Afin d’être en conformité, en 2021, le village a dû installer 4 réserves incendies. Ces dernières sont obligatoires aux abords habités des communes non pourvues de bouche incendie.

Entretien avec Philippe Saujon, 1er adjoint à la mairie d'Oroux

Philippe Saujon - Crédits photos : Banque des Territoires

Défense extérieure contre l’incendie

Le projet est porté par :

  • Philippe Saujon, 1er adjoint à la mairie d’Oroux

Comment le sujet de la création de réserves incendie s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

Le projet a commencé à sous l’impulsion de l’équipe municipale de 2018. L’installation de réserves incendie s’inscrit dans un cadre réglementaire. En effet, le maire doit, en tant qu’autorité de police générale, s’assurer de l’existence et de la suffisance des moyens de lutte contre l’incendie en application de l’article L. 2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

Dans ce contexte-là, un binôme de la nouvelle équipe a poursuivi les travaux afin de finaliser l’opération de l’implantation. Nous avons décidé d’installer des réserves plutôt que des bâches car c’était moins onéreux. L’idée retenu a été de réaliser quatre réserves comme suit :

  • une réserve de 120 m3 à Maurivet
  • une de 120 m3 à la Tuilerie
  • une de 120 m3 à la Jourdinière et desservant aussi le Patis de l’Epine
  • et une de 60 m3 desservant la Chaussinière et le Sable

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Aucune car c’est le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) 79 qui nous a accompagné dans cette mise en conformité.

La difficulté de ce projet pour nous était la configuration de notre commune. Les lotissements qui la composent sont très étalés les uns des autres. Nous avons aussi des châteaux et des fermes isolés qui ont été identifiés comme des lieux où il fallait implanter des réserves incendie.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

Pas réellement mais afin de réaliser un tel projet, il a fallu dans un premier temps trouver les emplacements chez les propriétaires de terrain qui étaient en accord avec ce projet et ensuite obtenir la validation de ces emplacements par le SDIS. Dans un deuxième temps, il a fallu trouver une entreprise de terrassement compétente et une entreprise pour grillager et munir de portillons ces chantiers.

 

Concernant les compétences, quelles sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

Il faut maîtriser le foncier avant tout et être capable de négocier pour acquérir de nouveaux terrains.

 

Lors de la phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Ce projet de réserves a été bien accepté par les habitants. Près des fermes exploitées, l’acquisition d’un bout de terrain pour y installer la réserve n’a pas posé de problème et les terrains ont été cédés gratuitement. Les habitants ont compris l’intérêt de ces réserves.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

Le coût d’une telle opération est important et s’élève à 31 856 € . Ces réserves étant obligatoires, la municipalité a constitué un dossier de subvention (DETR) qu’elle a fait suivre à la Préfecture en août 2020. Ce n’est qu’en décembre de cette même année qu’une réponse favorable est arrivée. La dotation a été égale à 30% du montant total engagé.

 

Quels sont les autres acteurs qui vous ont aidé dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

  • SARL Paitreault pour les terrassements.
  • Auto-Entrepreneur Saujon Charles-Antoine pour les entourages.

Le projet en détails

Dates clés

2018

Mise à l'Agenda

2019

Inspiration

2020

Diagnostic & Planification

2021

Réalisation

Chiffres clés

2
Entreprises sollicitées pour ce projet
1
Nombre d'agriculteur ayant participé au remplissage de la citerne
840 €
Coût du remplissage pour les 4 citernes

Résultats

À retenir

La commune est en sécurité en cas d’incendie et surtout, elle remplit les obligations légales.

Projet très onéreux pour une petite commune. Cela représente la moitié du budget annuel.

Ressources

https://www.cc-parthenay-gatine.fr/oroux

En savoir plus sur la commune d'Oroux

Nombre d'habitants

95

Données de contact

Les autres projets - Défense extérieure contre l’incendie

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.