Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit pour votre collectivité

aquagir - Retour à l'accueil

Une rampe à castors pour améliorer leurs déplacements sur la rivière du Thouet (79)

En 2021, le Syndicat mixte de la Vallée du Thouet a construit une rampe à castors au niveau du barrage du pont Saint-Paul, à Parthenay. Cet aménagement spécifique a été conçu pour faciliter le franchissement de l’ouvrage par l’espèce qui est à la conquête de nouveaux territoires sur le Thouet.

Entretien avec Guillaume Charruaud, technicien médiateur de rivière de la Vallée du Thouet

Guillaume Charruaud - Crédits photo : Syndicat mixte de la Vallée du Thouet

Gestion des milieux aquatiques

Le projet est porté par :

  • Guillaume Charruaud, technicien médiateur de rivière de la Vallée du Thouet

Comment le sujet de la création d’une rampe à castor s’est-il imposé à l’agenda de votre collectivité ?

Au début du 20e siècle, en France, les castors avaient disparu de nos rivières car ils étaient chassés pour leur fourrure et à des fins pharmaceutiques (utilisation de leurs glandes anales).

En 1909, Galien Mingaud, l’un des fondateurs du muséum d’Histoire naturelle de Nîmes alerte le préfet sur la nécessité de protéger le castor dont l’une des dernières colonies en Europe réside dans le Gard. Cela débouche sur l’interdiction de chasser l’animal et en fait la première espèce protégée légalement en France.

Après ces mesures de protection, la population de castors s’est peu à peu reconstituée. Dans les années 1970, des mesures de réintroduction ont eu lieu dans le bassin de la Loire, dont le Thouet est un affluent. Cette opération fut un réel succès. Nos castors ici sont des descendants des individus de la Loire. Ils se sont présentés vers Saumur dans les années 90, sur le Thouet en 2001 et en 2018 à Parthenay. On suivait la dynamique du castor et en 2019 un castor a été percuté sur le pont Saint-Paul. Cet incident a permis de mettre un coup de projecteur sur l’espèce et ses difficultés à progresser au sein de son espace naturel avec des obstacles comme des  barrages ou des moulins.

Dans ce cas présent, pour franchir le barrage vétuste du pont Saint-Paul il a dû sortir de l’eau et s’est retrouvé sur le pont. Nous avons analysé ses raisons d’être sorti du Thouet et avons décidé de construire une rampe à castors.

 

Quelles sont les sources d’inspiration que vous avez suivies pour vous faire une idée de ce projet ?

Nous avions déjà travaillé sur des projets de continuité écologique pour les poissons donc nous avions l’expertise. A cela s’ajoute notre connaissance des cours d’eau et de l’étude des castors. Pour cette rampe nous nous sommes également appuyés sur l’expertise technique de l’OFB (Office français de la biodiversité) et de l’association Deux-Sèvres Environnement.

Pour le suivi de sa dynamique de conquête nous avons installé un piège vidéo. A chaque mouvement détecté, l’appareil photo se déclenche.

 

Est-ce qu’une étude de faisabilité et/ou d’impact a été réalisée sur ce projet ?

La configuration de l’obstacle, en l’occurrence ici un barrage, est singulière. Le castor n’avait que 40 cm à franchir, une hauteur acceptable d’habitude pour l’espèce, mais impossible dans la configuration de l’ouvrage car il est doté d’un clapet métallique lisse sur lequel l’animal n’a pu avoir aucune prise.

L’idée était donc de compenser la chute avec des cailloux de la taille appropriée. Nous avons opté pour un projet assez “rudimentaire” que l’on pourrait remodeler. L’ouvrage est vétuste et on a adapté l’ambition du projet à l’ouvrage qui devrait être rénové ces prochaines années. Nous avons donc eu à cœur de ne pas faire quelque chose de trop coûteux.

 

Concernant les compétences, quels sont les principaux sujets à maîtriser avant de se lancer dans ce projet ?

  • Connaissance des cours d’eau
  • Connaissance des espèces
  • Connaissance de suivi

 

Lors de la phase de diagnostic et de planification, comment la collectivité a-t-elle assuré le bon dimensionnement du projet et l’adhésion des citoyens ?

Le capital sympathie vis-à-vis de l’animal est tel que ce projet a été bien accepté par les administrés. Il y a eu de la communication faite par la Ville de Parthenay.

 

Comment la collectivité a-t-elle financé ce projet et quelles sont les aides sollicitées/obtenues ?

L’aménagement rudimentaire s’est avéré peu coûteux et a été financé sur les fonds propres du syndicat mixte de la Vallée du Thouet.

 

Quels sont les autres acteurs qui vous ont aidé dans la préparation et la réalisation de ce projet ?

En complément de la rampe aménagée dans le lit du Thouet, la Ville de Parthenay a aménagé, à sa charge, l’installation d’une clôture en berge.

Le projet en détails

Dates clés

2020

Mise à l'agenda du projet

2020

Diagnostic et planification

octobre 2021

Réalisation du projet

Chiffres clés

300 km²
Superficie de l'ouverture d'un bassin versant accessible pour l'espèce en amont de la réalisation
1 900 € HT
Coût global des travaux

Résultats

  • Nous avons observé la présence de castors en amont du Thouet. Le castor a désormais de nouveaux territoires à conquérir.

À retenir

L'adhésion des administrés au projet

Un projet peu coûteux

Des contraintes d’acheminement des matériaux de par les rues étroites de la ville médiévale de Parthenay

Ressources

https://www.parthenay.fr/actualites/une-rampe-a-castor-amenagee-a-parthenay-4670?cache_cleaned=1
https://www.lanouvellerepublique.fr/parthenay/a-parthenay-une-rampe-amenagee-pour-faciliter-le-passage-du-castor

En savoir plus sur le Syndicat mixte de la Vallée du Thouet

Nombre de communes membres

66

Nombre de communautés de communes regroupées

3

Données de contact

Les autres projets - Gestion des milieux aquatiques

Vous êtes passés à l'action sur la gestion des eaux ?
Partagez vos réalisations avec les territoires

Je souhaite un accompagnement personnalisé et gratuit pour mon territoire

aquagir mobilise les membres du collectif pour vous aider à avancer sur votre projet de gestion des eaux

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.

Vous souhaitez partager un retour expérience ?

Les champs marqués de * sont obligatoires

Seuls les numéros et caractères #, -, * sont acceptés.